image

Le photographe

Lipatti autrement


pic

Passionné de technique et très adroit, toujours en quête de précision, de perfection et souhaitant traduire en images son monde réel et imaginaire, « dès son plus jeune âge Dinu Lipatti est devenu un excellent photographe. Il développait minutieusement ses clichés, il fréquentait des magasins spécialisés et détenait à la maison un vrai arsenal de trépieds, lampes, tissus noirs, sels et acides. À un moment donnée, entre les années 1930 et 1931, il a été gagné par le goût de la construction d'appareils radio. ». Ces propos sont extraits du livre « Strada Povernei no. 23 » (« 23 Rue Povernei ») écrit par Valentin Lipatti, frère du pianiste.

 

En 2010, l’École de Poétique Photographique «  Francisc Mráz », a eu, grâce aux professeurs Francis Mraz et Gyuri Ilinca, une contribution décisive dans la récupération de 28 diapositives – le fruit des préoccupations photographiques de Dinu Lipatti. Le résultat en est disponible sur ce site.

 

Après avoir reçu les deux cartons de négatives qui bientôt devaient voir le jour, nous avons souhaité tout de suite mieux connaître les détails de la vie de Lipatti. Nous avons ainsi entamé des timides recherches : nous avons visité la maison de Cioclesti dans la tentative de fixer l'identité de ces personnages récurrents dans les photographies du pianiste, nous avons écouté les peu nombreux enregistrements qui nous sont restés. Tout cela nous a permis d'être plus « présents » en reproduisant et traitant les négatifs oubliés.

Certains étaient abîmés. Des étranges tâches corrosives avaient laissé leurs traces sur la surface du celluloïd. Cet état de décomposition de l'image rappelait le tragique dénouement de la vie de l'artiste.

La sensibilité de Dinu Lipatti, son raffinement se transforment inconsciemment dans sa manière de photographier. Cette voie inconsciente a été tellement efficace, que ce qui pourrait sembler une simple photographie de famille, devient un véritable portrait de groupe plein d'expressivité et de chaleur.

 

Francisc Mraz et Gyuri Ilinca